Dans la cour, le film réalisé par le metteur en scène Pierre Salvadori (qui a réalisé aussi les plus fameaux Hors de prix ou Des vrais mensonges, avec Audrey Tautou)

Dans la cour c'est l'histoire d'amitié qui naît entre Antoine (Gustave Kerven), ancien musicien devenu gardien, et Mathilde (Catherine Deneuve), une femme recemment sortie à la retraite,qui se trouve à deux pas de la folie. Qu'est-ce qui réunit les deux personnages si différentes? A vrai dire, une fissure.

Dans la cour

 

Antoine, un musicien de 40 ans, décide brusquement d'arrêter avec la musique.Comme il a besoin d'un emploi, il arrive à faire le gardien pour un immeuble à Paris. Tous les locataires de cet immeuble ont de crevasses dans leur existence, crevasses qu'ils essaient de cacher le mieux possible. Stéphane, ancien boxeur de succès succombe dans la drogue pour oublier la laideur et l'injustice de la vie. Maillard est une boule d'anxiétés et le moindre bruit le fait râler. Mathilde, à la retraite, fait du bénévolat au cadre d'une association caritative et lis des histoires dramatiques pour un voisin aveugle, afin e se sentir utile, de faire un sens de sa vie et oublier toutes ses crevasses. Mais tout surgit à la surface quand Mathilde découvre une fissure sur un mûr de sa chambre.

Son angoisse concernant la fissure du mûr augmente peu à peu, en devenant une vraie panique: est si l'immeuble s'écroule? D'ici à toute sorte de théories complotistes et une mairie qui cache volontairement la vérité, c'est juste un petit pas.  Mais cette fissure du mûr n'est que le signe visible, l'élément qui déclenche la crevasse psychologique du personnage.

Catherine Deneuve dans "Dans la Cour"

Mathilde avait construit patiemment sa tour d’ivoire et l'image d'une femme forte et occupée; bien qu'elle se sentît seule, inutile et pitoyable. Une fois la crise déclenchée par la fissure du mûr, sa peur que tout l'immeuble va s’écrouler se traduit tout simplement par sa peur de voir tout son monde écroulé. Lorsque Antoine la voit au bord de l'abysse, il essaie de l'aider, car il voit en Mathilde un Antoine qui peut toujours être sauvé. S'il a succombé devant la vie, s'il s'est noyé dans l'alcool et la drogue et a accepté sa défaite contre les malheurs de la vie, Mathilde peut être encore sauvée. Ensemble, ils font une équipe maladroite, drôle, solidaire, mais une équipe qui va les aider à passer par une étape plus dure de la vie.

La folie et les obsessions de personnages sont le côté comique du film,mais le rire ne peut pas être dissocié de la tristesse, comme si le drame et la comédie seront une seule chose: la vie. Au milieu de cet immeuble, dans la cour, tous les petits drames de chacun gravitent. De petites crevasses qu'on a tous et qu'on ignore et qui à un moment donné peuvent détruire tout ce que nous savons de nous. Dans la cour est un film sur ce qui se passe dans la cour de gens, loin des yeux des autres, au milieu de leur vie de tous les jours.

 

Retour à l'accueil