Manchester by the sea est l'histoire d'un homme affaibli par la vie, un homme noyé dans sa mer d'amertume et tristesse profonde, Lee Chandler (Casey Affleck).

Manchester by the sea est un film sur le regret et sur le pardon: sur le regret terrible de choses qu'on fait sans nous rendre compte de leurs conséquences, mais aussi sur le pardon. Le film nous montre combien c'est difficile de pardonner quelqu'un mais surtout de se pardonner soi-même pour le mal qu'on a fait aux autres.

Manchester by the sea est une histoire sur l'amour filiale aussi. Cela nous parle de la responsabilité parentale, de l'amour pour les enfants et des relations qui se créent dans une famille et ou l'amour vient avec les responsabilités.

manchester by the sea

Manchester by the sea est un film triste, comme j'ai rarement vu.

Dès la première scène quand on fait connaissance avec Lee Chandler, on se rend compte qu'on à affaire à quelqu'un qui vie dans l'ombre de la mort, de quelqu'un à qui manque le joie de vivre, quelqu'un rôdé par un terrible trouble intérieur. Sa douleur transperce dans ces gestes, dans ces grimaces, dans ses yeux partis vers un autre monde, dans la prononciation, dans ses moments de fureur et violence. Et Casey Affleck fait un rôle d'Oscar dans Manchester by the sea.

La source de sa douleur est révélée vers la deuxième moitié du film à travers de flashback, la manière dans laquelle le film nous révèle tout le passé de Lee Chandler, comme un puzzle. Une bonne partie du film, les spectateurs ne font que s'intérroger sur le secret du passé de Chandler, un secret qu'on devine affreux (des regards de la communauté de la ville).

Revenu à Manchester à cause de la mort de son frère Joe, Lee est forcé à affronter les fantômes de son passé. Bien plus, Joe le désigne comme tuteur de Patrick, son neveu maintenant orphelin, ce qui met sur les épaules de Lee une responsabilité qu'il peut pas assumer et qui réveille en lui la panique vis-à-vis de son passé.

manchester by the sea

Le réalisateur Kenneth Lonergan fait de Manchester by the sea un film splendide, nous dévoilant la beauté et la cruauté de la vie en même temps. Le film est un drame classique mais la façon dont l'intrigue nous est révélée ne respecte pas les règles: Lonergan joue avec les scènes présentes et les flashbacks du passé, réalisant un mosaique superbe et triste. Une tristesse qui accable tout: les vagues de la mer, la petite ville de pêcheurs, le bleu du ciel. Les scènes de confrontation aussi que toute la mécanique gestuelle nous rappelle une pièce de théâtre, minutieusement organisé pour délivrer le plus possible d'émotion.

Et de l'émotion il y en a plein. On est là à côté du personnage. Son histoire nous trouble, on voit bien sa tragédie, on voudrait bien lui dire qu'il faut oublier et se pardonner, mais même nous on n'est pas capable. On sait bien, et le personnage le sait aussi: ce qu'il a fait le suivra toute sa vie. Il n'y aura jamais de rédemption pour lui.

manchester by the sea

 

 

Retour à l'accueil