Published by Raluca

The Birth of a Nation, le plus attendu film du 2017, est finalement sorti en salle ce mercredi (11 janvier) en France. Le film de Nate Parker est avant tout choquant. Une oeuvre puissante qui nous rend honteux de ce passé raconté avec violence et avec passion.

The Birth of a Nation nous confronte à une douloureuse réalité historique (mais pas si éloignée que cela de notre présent): l'esclavagisme de Noirs aux Etats-Units.

the birth of a nation

Une trentaine d'années avant la guerre de Sécession, Nat Turner, prêche auprès des autres esclaves noirs le christianisme. Tandis qu'il est vraiment croyant, il est utilisé par son maître pour assujettir les autres esclaves en leur promettant le paradis au ciel s'il sont soumis sur la Terre. Mais Nat comprend vite que la Bible peut se transformer d'un outil d'oppression dans un outil pour gagner leur liberté. Ainsi il se révolte et décide de montrer à son peuple la route de la liberté, une route très difficile à parcourir.

Le film est ainsi un témoignage d'un personnage pas très bien connu, Nat Turner, mais qui a joué son rôle dans l'histoire de l'abolition de l'esclavage.

the birth of a nation

Derrière le choc provoqué par le film, essayons d'analyser d'ou il prend sa force et quelle est sa faiblesse.

La partie qui différencie cette histoire des autres pareils, comme Twelve years a Slave, c'est croyance en Dieu du personnage. Ainsi, on nous montre, en plus de la vie quotidienne des esclaves, du travail brut, la vie spirituelle. Et Nat commence à apprendre à aimer Dieu et la vie que Dieu lui a offert, il essaie et réussit à trouver la beauté dans un monde totalement injuste et cruel. Mais au fur et à mesure que l'histoire avance, la colère augmente.

Le fait que Nat est amené par son maître Samuel pour prêcher dans la région, lui ouvre les yeux, car il commence à voir comment sont frères noirs sont traités par des maîtres abrutis. Devant le viol de deux esclaves noir, dont une sa femme, la révolte éclatera dans son ésprit et il commence à lire d'une manière différente la Bible. Et c'est avec cette voix de justice divine que l'histoire prend puissance. On fait de Nat un prophète révolté. Il tue et il se montre cruel envers les esclavagistes, mais il reste intouchable de point du vue de la morale. C'est la main du Dieu qui punit à travers sa hache.

Nat Turner, le héros masculin traditionnel du monde hollywoodien

Concernant la vraie histoire de Nat Turner, l'historien Michael Roy, le traducteur "Les Confessions de Nat Turner" en français, remarque dans Le Point que Nat est le héros masculin classique de Hollywood. L'historien soutient qu'on donne pas aux femmes la place qu'elles ont eux dans la lutte contre l'esclavage.

the birth of a nation

Une fois que la révolte commence, il y a juste une histoire de lutte et violence contre les hommes, alors qu'en fait les femmes aussi ont riposté par des actes de méfiance ou bien même en agissant avec violence pour réclamer leurs droits. Et ce tout le film The Birth of a Nation qui présente seulement une perspective masculine. Même les épisodes de viol, qui sont un déclencheur pour le personnage du film Nat Turner, on les perçoit qu'à travers les yeux des hommes. Mais est-il si étonnant que cela cette perspective masculine, alors que le film est le biopic de Nat Turner et qui présente donc la manière dont il perçoit les choses?

Pourquoi le titre The Birth of a Nation?

Le titre que Nate Parker a choisi pour le film est un défi et un statement.

The Birth of a Nation est le titre d'un film anti-noir fait en 1915 par D.W. Griffith qui présente le Ku Klux Klan protégeant l'Amérique de noirs. Une centaine d'années après Nate Parker fait un film avec le même titre, The Birth of a Nation, mais avec une version contraire: les noirs doivent se protéger contre les blancs. Les deux facettes d'une monnaie.

Le message est clair: il faut regarder l'histoire directement dans les yeux pour ne pas avoir peur pour demain, pour construire un demain ensemble. Vivre en paix avec nos diversités, en connaissant l'histoire, en reconnaissant nos fautes, en apprenant à faire mieux dans l'avenir.

the birth of a nation

 

Comment on this post